La Vision de Mars et Vénus : Toujours connecté, que faire ?

eternal love triangle - two handsome men and a pretty girl

Dans le précédent article, nous (une femme venant de Venus (Lylypuce) et un homme venant de Mars (moi-même)) avons vu comment s’échapper d’un date ! Ici, tout s’est bien passé ! Enfin des débuts prometteurs, pas eu besoin de partir en courant au premier date et on en est déjà à plusieurs. Ça fait déjà même plusieurs semaines que vous vous voyez (on peut même dire 2/3 mois) mais une question vous taraude, se connecte-t-il (elle) toujours ? Une sorte de sixième sens…

Vision de Vénus  

Comme d’habitude, je vais faire appel à mes anciennes expériences pour essayer au mieux de donner quelques conseils. Lors de ma première histoire sérieuse via un site de rencontre (enfin je pensais que c’était un minimum sérieux), au bout de 6/7 semaines, je trouvais ce cher Mr un peu distant … Et là je ne sais pas ce qui m’a pris, je me suis reconnectée et je suis allée voir sa dernière connexion… Mon 6ème sens féminin a eu bien raison de me poser des questions : il s’était connecté dans la journée. Que faire ? À cette période, j’avais une tendance à être très impulsive (je le suis un tout petit peu moins, enfin je l’espère) et ni une ni deux, je lui envoie un message pour lui dire que je ne comprends pas pourquoi il se connecte toujours. Pas de réponse pendant 24h mes envies de meurtres augmentent, je renvoie un message pas très très gentil ou je le remets à sa place. Cette fois-ci il me répond, il était occupé et ne pouvait pas me répondre plus tôt (occupé avec une autre nana, ça je ne le saurais jamais), il ne comprend pas ma réaction disproportionnée (oui j’ai vraiment pas été gentille dans le 2eme message) et souhaite s’éloigner … Avec du recul, je savais qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec lui, je n’étais pas confiante à 100%. Aujourd’hui, je préfère me faire confiance (quitte à ce que je me fasse avoir) et ne pas aller vérifier. Et oui une relation se base sur la confiance. En revanche si j’ai le moindre doute, je préfère aborder la question directement avec le cher Mr plutôt que d’aller espionner. Maintenant la question se pose de quand peut on aborder ce sujet et comment. Je suis pour le naturel … Si un jour les expériences faites sur les sites de rencontres se trouvent être le sujet de conversation, cela pourrait être le moment idéal pour demander s’il ne serait pas temps de clôturer les comptes. Pas de précipitation et surtout ne pas mettre la pression à l’autre. Le jour où il se sentira vraiment bien avec vous et n’aura plus le besoin de se connecter, il le fera de lui même. Le mot le plus important  » confiance « . 

 

Vision de Mars

C’est toujours très compliqué à jauger ! Dans une relation qui va bien et où les deux partenaires sont tous les deux sains d’esprit, il n’y a pas de doutes et la question ne se pose même pas.  
Néanmoins, votre expérience et votre jugeote peut être facilement utilisée pour vous dire qu’il y a anguille sous roche. Si la personne n’est pas disponible, distante ou souvent irritée quand vous lui parlez ; alors il y a un souci. Ça ne veut pas forcément dire qu’elle va voir ailleurs mais cela veut dire que la relation bat de l’aile.  

Il est important de prendre son temps mais le degré d’investissement des deux parties doit être jaugé sans abus avec une relation fusionnelle ou trop individuelle. La problématique dans cette situation c’est de ne pas tomber dans la paranoïa et surtout de ne pas aller plus vite que le musique avec son partenaire.  

Avec le monde de consommation que nous avons, je pense qu’il n’est plus possible de demander de couper son compte au bout de deux rendez-vous. Il y a une phase où on apprend à se connaître et où on pose les bases de la relation. Quelques personnes gardent des valeurs d’exclusivité mais beaucoup trouvent un réconfort en gardant des interactions externes.  

Néanmoins, si vous avez un doute sur l’honnêteté de la personne ; vous devez de suite vous l’ôter ! Pourquoi ? Parce que cela va vous ronger et empoisonner la relation.  Et là, la première chose à faire c’est d’en parler ! Je ne parle pas de SMS, emails, Facebook mais vraiment d’une interaction réelle car cette dernière peut vous permettre de savoir s’il y a un double jeu. Là on retrouve deux option : Faire confiance au risque de se faire avoir ou aller vérifier. Ici je pense que cela dépend de votre ressenti. 

Dans tous les cas, le dialogue c’est la clé ! Et si vous sentez qu’on vous joue de la harpe… C’est que vous n’avez pas à faire à la bonne personne ! Heureusement, toutes les relations ne sont pas comme ça et bien souvent la question n’est même pas abordée. 

 

Et vous ça vous ait déjà arrivé ? Qu’avez-vous fait ?

À très vite pour la suite …
P.S: Voici le blog de Lylypuce : http://celibatrentenaireparisienne.com/

Témoignage sur l’addiction aux #rencontres !

ChainedPC

Je vous en parle souvent et je vous ai mis en garde plusieurs fois dans des articles sur des pratiques qui peuvent mener à des comportements indésirables. Aujourd’hui, on retrouve un témoignage dans l’Express d’une jeune fille Marianne 27 ans qui parle de l’addiction aux rencontres. C’est un problème de société selon moi révélé par les applications et sites qui ont un concept de consommations (AdopteUnMec, Tinder, Happn, etc.)

Le problème est grave car de par mon expérience touche plus de monde qu’on pourrait le penser. Il touche des personnes qui ont/ont eu un manque de confiance en soi ! J’ai eu une période d’addictions modérées à la rencontre. Il m’en fallait toujours plus et toujours mieux ! Aujourd’hui, je privilégie les rencontres dans la vraie vie qui apportent beaucoup plus humainement et en terme de complicité.

Marianne nous livre un témoignage très sincère de ce que peut engendrer une mauvaise utilisation des sites/applis de rencontre. On en devient une machine qui industrialise les interactions (cf mon article sur Bien Naviguer sur AdopteUnMec). On tombe ainsi dans un cycle sans fin de rencontre qui ne mène nulle part et ne permet pas de concrétiser quelque chose. On tombe vite dans ce carcan dès lors qu’on commence à vouloir optimiser ces recherches et que les résultats (même partiels) sont présents.

Je vous invite à lire l’article : Marianne, 27 ans: « Tinder déçoit en permanence mais on y retourne toujours »

Rencontre-moi en Scandinavie (Norvège et Suède) si tu peux ! #Dating

hot-successful-blonde-on-date

Me voilà de retour après 24 jours de roadtrip en Scandinavie et je souhaitais partager mon expérience en matière de rencontres en Norvège et Suède. J’ai rencontré plusieurs autochtones filles qui m’ont permis de me forger un avis mais avec qui j’ai pu aussi échangé sur la séduction.

La Scandinavie a toujours suscité des fantasmes pour nous, latins qui ont des routines de rencontre complétement différentes des leurs. Si vous prenez la France (l’Italie, etc.), l’homme est bien souvent le leader dans la rencontre. C’est lui qui aborde la femme et vient la séduire. La femme séduit l’homme via des actions indirectes (apparences, gestes, regards…).

On a surement dû vous dire que dans ces pays nordiques, les femmes prenaient les devants et avaient tendance à aborder les hommes. Et ben croyez-le ou non mais ceci n’est pas un mythe ; je ne peux contredire ces faits ! Avant même de préparer ce voyage, j’avais hâte d’expérimenter ces méthodes.

 

Pourquoi la séduction est-elle inversée ?

La société des pays nordiques a évolué de manière différente afin de favoriser la place de la femme. Ces pays affichent une parité insolente et nous laisse à des années lumières. La Norvège est particulièrement en avance et même devant sa sœur la Suède. Le respect de la femme est au cœur de la société et, exceptionnelles sont les scènes de harcèlement (Sifflement, etc.), qui sont pourtant quotidiennes en France.
Je vois déjà des lectrices crier ALLELUYA et partir regarder le prix des billets d’avion pour Oslo ou Stockholm. C’est vrai que comme ça on peut dire : « On signe où ? ». Mesdames je vous arrête ! Ceci n’est pas sans inconvénients…

Co-workers aggressively arm wrestling for dominance

 

Episode 1: La Swedish Girl Mafia

J-15 avant plusieurs jours sur Stockholm ! La capitale Suédoise est connue pour ses soirées (électro, etc.) et pour ses jolies blondes. Je commence par positionner mon profil Tinder dans la ville pour préparer mon arrivée. (Ndlr : j’aborderai dans un article dédié : comment utiliser Tinder en voyage). Au fil des jours, je commence à sentir la température en voyant les profils défilés et les matchs. Premier constat, on voit passer 80 % de blondes ! Là je me dis : tu nais brune, tu pars surement avec un handicap…

Swedish-girls

Second constat lorsqu’il y a match, je n’aperçois pas de différences fondamentales. Les filles attendent que l’homme fasse le premier pas en envoyant un message. Déception ! J’aurais pensé l’inverse. Par contre une fois la discussion démarrée, les filles restent simples et directes. C’est la principale différence que je vois avec la France ! Il n’est pas nécessaire d’échanger des dizaines de messages pour organiser une rencontre. L’assertivité est clairement appréciée par les nordiques. Je ne saurais dire si c’est parce que j’étais tagué comme voyageur et étranger mais je n’ai jamais eu besoin de démontrer des points communs pour arriver à organiser une rencontre.

Après deux premiers jours pour visiter, prendre la température, et voir les opportunités, j’aborde le 3ème jour en acceptant une rencontre avec une prétendante qui me propose de passer chez elle. Je suis surpris car ce genre de scénarios est relativement rare en France. Même si la rencontre passe par un plan cul, cette dernière a toujours lieu dans un lieu public. Ceci permet aux filles d’éviter de mauvaises rencontres et ainsi de pouvoir se sortir d’une situation désagréable. Pour cette rencontre, la fille n’a clairement pas eu peur de me rencontrer chez elle en me donnant son adresse. Passé la rencontre, j’apprends assez peu de choses sur le dating scandinave car les discussions ont tourné autour d’autres sujets (lifestyle, etc.).

Malheureusement en ce qui concerne la séduction dans des bars/boites, nous n’avons pas réussi à creuser le sujet. Le weekend comportait des évènements particuliers (festivals, etc.) et toutes les boites étaient réservées.

Après Stockholm, mes camarades et moi-même partons pour un long voyage en voiture au travers de la Suède dans des villes de petites et moyennes tailles. Nous sélectionnons des villes étapes de tailles moyennes et changeons systématiquement la localisation de notre profil Tinder avant d’arriver dans la ville afin d’avoir assez de temps pour matcher. Il en ressort qu’il est plus facile de matcher en dehors de la capitale. Mes compagnons de voyage ont plusieurs occasions manquées dues à des contraintes de planning. Nous restons peu de temps dans chaque ville étape.

 

Episode 2 : Les « rois du Pétrole » !

puit-de-petrole

Changement de pays mais pas d’habitudes. La Norvège est connue pour son Pétrole et on peut dire que cette fois nous avons été les rois du Pétrole !
Je me positionne sur Bergen ; une ville de taille moyenne mais avec un important vivier d’étudiants. J’ai plusieurs matchs. Je décide de me concentrer sur une fille qui sembler aimer courir et la nature (okay c’est plutôt commun là-bas…). Je lui propose de la rencontrer au bout de 2 messages. Etonnamment, elle répond positivement et simplement avec des « Yes ». A ce moment même je me demande si elle parle Anglais ou si ce n’est pas un bot !

Je la vois un vendredi soir et on se donne rendez-vous sur la place du centre-ville qui semble être le point de rencontre de la ville. Elle est en retard ! Tiens premier point commun avec les françaises…
A croire qu’aucune montre n’est vendue à l’heure ou que les montres ne donnent plus d’heure ?
Montre-sans-heure

Alcohol-expansive

 

La ville est particulièrement vivante car il y a un concert. Etant visiteur, je la laisse choisir un endroit. Il faut savoir que les sorties coutent très chères ! A titre d’exemple, un verre de vin coute plus de 12€. On se retrouve dans un bar un peu trendy mais vraiment sympathique près du port.

 

Les premières discussions sont plutôt débridées. On parle de nombreux sujets : Voyages, Etudes, Nature… Puis inévitablement, le sujet dérive sur mon ressenti sur la Norvège et plus généralement le peuple norvégien. Comme j’ai été emballé par les espaces naturels (fjords, montagnes…) qu’offre la Norvège ; je lui dis que le pays est magnifique et qu’ils ont de la chance d’avoir un tel territoire. Les norvégiens sont très fiers de leur pays et de leur patrie. Ils ne vont pas provoquer les compliments mais seront flattés de les entendre. Je suis par contre moins positif concernant les norvégiens eux-mêmes. A ce stade nous en étions à plus de 17 jours de voyage et on ne peut pas dire que les norvégiens nous avaient accueillis à leur table en jouant de l’accordéon. Bien que serviables et polis, les interactions sociales se limitaient principalement à répondre à des renseignements.

viking-welcome

Il est vrai qu’ils ne sont pas connus pour être très souriants et avenants. Le date se passait d’une manière tout à fait différente de ce que j’avais pu voir jusque-là. Et la jeune fille me confirmait que les norvégiens étaient très froids par nature. C’est d’ailleurs pour cela que l’alcool avait participé contribué à la formation de nombreux couples ou de nombreux cercles d’amis. Elle m’expliquait aussi que les hommes n’étaient pas avenants, assertifs, ou dragueurs de par l’évolution de la société et par peur de « dépasser les bornes ».

Alors j’ai demandé comment ça se passait quand deux personnes se plaisaient pour la partie rencontre. Aussi bizarre que cela puisse paraître de nombreux couples se sont formés après des soirées trop arrosées (ils ne tiennent pas l’alcool) qui se sont terminées au fond du lit. Les dates que nous connaissons (boire un verre, mangé au resto, etc.) viennent après. Bien entendu ce schéma n’est pas une généralité.

Bed-Dating

Une fois le couple formé… Je mets délibérément en italique car la notion de relation est différente et plutôt taboue. Les femmes souhaitant garder une indépendance, l’homme reste toujours en retrait et ne force pas les étapes. Il peut se passer plusieurs années avant que le couple se mette en ménage ou commence à poser les bases d’un partage.

J’ai beaucoup appris par cette discussion et elle me confirme que les mecs (norvégiens, suédois,…) sont globalement ennuyeux. Je soupçonne que son avis soit tranché puisqu’elle avait eu une relation avec plusieurs étrangers. Il n’empêche qu’elle me confirme que toutes ses amies trouvent le scandinave trop peu assertif. Elle me confirme que la méthode de séduction des latins est surprenante mais qu’elle est vite appréciée par les scandinaves car les latins dégagent un sentiment de male sûr de lui.

Ceci explique surement pourquoi le rendez-vous s’est aussi bien terminé. En outre, un de mes acolytes a eu un match pendant mon rendez-vous et a rencontré une norvégienne qui a partagé ce discours.

assertif

Nous voilà repartis pour l’étape finale de notre séjour : Oslo.
Le groupe a eu peu de matchs sur Tinder et donc aucun rendez-vous à l’horizon. Jusqu’à maintenant les villes que nous traversions étaient moyennes ; nous attendions avec impatiences de sortir (bars, boites, etc.). Et on peut dire qu’Oslo ne nous a pas déçus ! A l’apogée de l’été, la ville offre de nombreux endroits très sympathiques. On effectue une première recherche des lieux sans arrêter une décision. Le premier soir, nous décidons d’aller manger un morceau dans un restaurant conseillé par une serveuse sur la route d’Oslo. Après cette étape culinaire, on tombe sur le LaWo Terrasse ; une extension du LaWo pendant l’été. Au vue de la cargaison de modèles euh norvégiennes au mètre carré, on se pose à une table pour prendre un deux trois verres.

Souvenez-vous ! Mon date de Bergen parlait d’alcool et de soirées trop arrosées ! Et bien il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le monde autour de nous se débride. On assiste à des scènes d’accroches plutôt marrantes. Je vois une fille passer puis repasser dans l’autre sens 2 minutes après puis revenir en attrapant une chaise pour se mettre à côté de nous. Du coup, je lâche un « Heyyyyyy » accompagné d’un sourire (oui elle m’a pris de court…). Et là on a eu le droit à une discussion de l’espace ! Je ne donnerais pas tout le détail mais on peut dire qu’elle avait bu et pas que de l’eau. Elle était clairement intéressée puisqu’elle s’est peu à peu rapprochée de moi. On a discuté une demi-heure puis elle est partie comme elle est arrivée.

Le lendemain, on change d’endroit pour un bar à cocktails atypique mais où l’espace était très limité. Le dernier jour, on retourne au LaWo ! Cette fois, on squatte le bar et on décide de passer une dernière soirée mémorable. Les interactions n’ont pas manqué comme la première fois. Un de mes camarades (appelons-le Thomas) est la cible d’une jeune norvégienne brune qui lui fait clairement des avances. Sa copine lui prend même ses mains pour lui toucher les abdos et le prendre par la taille. Thomas reste impassible et on aurait clairement pensé qu’elle se serait arrêtée là. Elle tente d’approcher le troisième de la bande pour mieux accéder à Thomas. Après avoir discuté pendant de nombreuses minutes, elle reste entre les deux en attendant que Thomas lui adresse la parole. Finalement elle prend les devants !

Scandinave-girl

En parallèle, je croise une Russe qui veut commander des verres et pour qui je fais de la place. Elle reste sur son téléphone à crawler Facebook… Autant vous dire que c’est quelque chose qui m’exaspère/me désespère/me rend dingue (rayer la mention inutile ou laisser l’intégralité). J’en profite du coup pour lui lâcher quelques mots. La discussion va bon train puis elle me dit qu’elle doit apporter les verres à ses amis et en profite pour me lâcher un baisé volé

Autant vous dire que cette soirée a confirmé que la gente féminine était aux commandes !

Et vous qu’avez-vous pensé des pays nordiques (Norvège, Finlande, Suède…) ?

La Vision de Mars et Vénus. Comment s’échapper d’un date ?

baddate

Dans le précédent article, nous (une femme venant de Venus (Lylypuce) et un homme venant de Mars (moi-même)) avons abordé l’après-date ! Mais quand est-il si le date ne se passe pas aussi bien que prévu. Passer au réel peut apporter bien des surprises pas toujours bonnes. Dans cet article nous allons vous donner nos trucs et astuces.

Vision de Vénus  

J’ai eu beaucoup de chances pendant un long moment lors de mes premiers dates … Jusqu’au jour où et bien évidemment je n’avais rien préparer pour pouvoir m’échapper. Pour la petite histoire : je discute pendant plusieurs par textos interposés avec un adoptien. C’est même un échange de centaines de messages par jour… Tellement que j’ai très très hâte d’aller le rencontrer, je ne trouve même pas d’excuses bidons pour reporter. (pourtant vous me connaissez, je trouve toujours un moyen pour tout annuler à la dernière minute). Cette histoire avait tout pour bien démarrer … Sauf qu’en fait, au bout de 10 minutes je ne me suis jamais sentie aussi mal à l’aise à un rdv. Au cours de la discussion, je me rendais compte que moi et mon milieu social était tout ce que détestaient le mec. Comment se tromper à ce point là. au bout de 10 minutes, je n’écoute plus du tout ce qu’il me dit et imagine comment pouvoir m’enfuir. Oui j’en étais bien arrivée à ce point là… J’arrive à envoyer un message discrètement à une amie pour lui demander de m’appeler (je vous raconte pas la scène !!! c’était bien compliqué). Ma pote m’appelle, j’explique au mec que je dois le laisser, ma meilleure a un soucis de cœur, elle a absolument besoin de moi. Excuse facile mais qui m’a bien permis de m’échapper. Depuis pour me simplifier les choses, il me suffit d’envoyer un mot d’alerte (beaucoup plus rapide à taper sur mon iPhone), à 2 de mes copines les plus proches (normalement il y en a toujours une des 2 qui est dispo) et elles m’appellent en retour. Un peu lâche ??? Oui mais parfois ça sauve d’une rencontre catastrophique. Petite confession, mon mot sauveur est « carotte » … Je ne sais plus comment on est arrivé à choisir ce mot, mais il est plutôt marrant non 😉 

Vision de Mars

Normalement, lorsqu’on tombe sur un rendez-vous où cela ne se passe pas comme on l’imaginait, il faudrait être honnête. Dans les faits, rares sont les personnes franches par peur de blesser ou tout simplement envenimer la situation.  

Du coup, prévoir une porte de sortie c’est primordial et bien entendu on ne prévoit jamais rien avant que cela nous arrive. Personnellement, j’ai toujours été bon joueur. J’ai rencontré des filles très introverties avec qui les rendez-vous pouvaient paraître longs. Néanmoins, je me suis toujours débrouillé pour faire durer un peu le date. Aussi bizarre que cela puisse paraître malgré mon conseil, je n’ai pas mis en place de système d’échappatoire précis. Mais j’ai quelques conseils à donner sur mes expériences personnels ou sur ce que des techniques que des amis ont pu éprouver. 

Si vous ne sentez pas le date et la personne, vous pouvez placer des bornes en arrivant. Vous pouvez prétexter une soirée après (anniversaire, repas, etc.) ou que vous devez vous lever très tôt. 

Bien entendu, les situations les plus difficiles à gérer sont lorsqu’on est pris par surprise. Evitez les scénarios à films à l’eau de rose où vous vous échappez en allant au toilette, etc. 

Parmi les techniques, il y a en effet celle du coup de téléphone. Vous prévenez un pote que vous allez à un rendez-vous et vous lui demandez de vous appeler au bout d’une heure (si possible pas à un heure précise). Il vous suffit ensuite de décrocher ou ignorer l’appel en fonction de votre ressenti. Mettez-vous d’accord sur un scénario ! L’ami peut prétexter une fuite d’eau, un conflit avec des voisins, etc. 

Une autre technique revient à être exécrable ! Cela peut se faire en sortant des blagues vaseuses, en ayant une personnalité affligeante, etc. Je ne suis pas pour car elle donne une mauvaise image de vous et peut se retourner contre vous plus tard si vous vous rendez compte que la personne connait des personnes de votre entourage. Cela peut aussi avoir l’effet totalement inverse et attirer la personne. Attention ! 

Vous pouvez aussi sonder ce que la personne recherche (amour, plan cul, etc.) et aller dans le sens inverse et ainsi mettre un terme au rendez-vous. Dans le même registre, mettez en avant vos différences et le manque de complémentarité. Le langage du corps est aussi un bon atout pour faire passer des messages. On ne parle pas ici de faire un doigt d’honneur d’adopter une position fermée. 

Comme je le disais plus haut : Le mieux c’est d’être honnête ! Cela évite d’ailleurs de devoir expliquer à la personne par la suite, qu’il n’y a pas eu de feeling/coup de cœur. 

Et vous quelles sont vos techniques ?

À très vite pour la suite …
P.S: Voici le blog de Lylypuce : http://celibatrentenaireparisienne.com/

La clé pour vivre heureux et avoir de belles rencontres !

mar1_axe

Un ami m’a partagé un article très bien écrit qui résume les problèmes des normes et standards qu’on nous a mis dans le cerveau. Je souhaitais partager cet article avec vous et donner mon ressenti sur ce sujet.

L’article présente (en dessin) la vision des histoires d’amour que l’on nous raconte !
Cela commence par une fille et un garçon. Un des deux tombes amoureuses de l’autre. Mais l’autre personne est avec une tierce personne. C’est ainsi que la première personne soulève les montagnes pour acquérir la personne qu’elle chérit. Il se peut que cette dernière perde l’être aimé et en refasse des montagnes pour la conquérir ! Ils finissent par se remettre ensemble et vivent heureux et huent beaucoup d’enfants…. Blablabla

(cf l’article qui illustre bien le problème)

Ça ne vous rappelle rien ? Réfléchissez bien ! Le Roi Lion, Cendrillon, La belle et le clochard, Le prince charmant, 7 ans de séduction, How I Met Your Mother, Titanic (bon ok la fin n’est pas si heureuse)…
Bref tout ce qui traite d’amour possède un schéma proche de ceci ! Et c’est une GROSSE CONNERIE.

1480834_1432906446441_full

 

L’article résume les choses en 3 points :

  1. Vouloir être avec quelqu’un ne signifie pas que vous devez être ensemble ! On sait que dans 99% des cas les personnes ne se plaisent pas mutuellement.
  2. La sincérité est l’une des plus belles preuves d’amour. Sur le papier c’est vrai mais être trop direct avec nos sentiments met l’autre en mode sécurité ! Bien souvent la personne en face a peur. C’est pour cela qu’il y a une phase de séduction/flirt.
  3. Il n’y a pas qu’une personne qui nous est destiné ! On partage tous des personnalités et il est clair que dans une même ville, on peut trouver plusieurs personnes qui sont complémentaires avec nous. D’ailleurs, nos envies dépendent principalement de l’offre qui se présente à nous. On sera plus exigeant dans de grandes villes avec de nombreuses opportunités qu’au milieu de la Bresse.

Personnellement, je rajouterais une chose à l’article : Il ne faut pas vivre sur des schémas directeurs tels que : « Je vivrais heureux(se) avec ma/mon princesse/prince et j’aurais beaucoup d’enfants ». Pour X ou Y raisons, j’ai longtemps eu cette vision. Je me souviens m’être dis « Tu verras plus tard quand tu travailleras, tu vivras avec ta femme et tes enfants dans une belle maison ». Je ne sais pas si c’est une retranscription de ce que mes parents ont vécu ou les codes que j’ai pu voir à la télé, au cinéma etc.

Après coup quand j’ai commencé à travailler et que je me suis retrouvé « seul », j’ai pris une claque. J’ai passé mon temps à me remettre en question et à chercher à comprendre pourquoi je n’arrivais pas à rentrer dans ce standard. Après avoir perdu une année à essayer des choses débiles, j’ai commencé à comprendre que la clé n’était pas de trouver quelqu’un pour être en couple. En lieu et place, la clé est de se construire une vie qui nous plait !

Et là j’avais de bonnes bases ! J’ai eu de nombreux succès personnels et professionnels qui m’ont permis de partir à la conquête de la vie qui me rend heureux chaque jour. Vous voulez savoir ? J’ai réfléchi à la dernière fois où j’ai été triste. Mon dernier souvenir remontait à cette période où je vivais avec ces schémas directeurs foireux… Depuis j’ai eu des contre coups ! Mais ils ne m’ont jamais rendu triste ! J’ai pu être en colère mais ces réactions ont été très vite effacées.

 

Revenons à nos moutons, l’article donne une formule qui est très bonne :

Du succès dans les rencontres = [Kiffer sa vie] x [Le Cercle]

Alors non ! Je ne parle pas du film ! Après si vous aimez regarder des cercles à la télé et être terrifier c’est votre problème…

Depuis maintenant plusieurs mois, j’ai entrepris de juste kiffer et vivre ma vie à 200% ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Je voyage ! Je sors ! Je visite ! Je mange ! Je fais du sport ! Je n’ai pas UNE MINUTE à gaspiller. Alors oui c’est fatiguant ! Depuis 2 mois, je n’ai pas eu un weekend de repos. J’en reviens à m’étonner en me reposant la semaine après mes multiples sorties (bars, événements, etc.)

Il y a 3 ans, je suivais des séries télé, je regardais des films, et passais le plus clair de mon temps à être passif… Je n’ai pas vu un épisode de séries depuis des semaines (mois ?).

Alors qu’est-ce que ça change ? Déjà je n’ai jamais le temps de déprimer ou m’apitoyer sur mon sort. Pourquoi devrais-je ? Ma vie est géniale !

when-im-sad-i-stop-being-sad-and-be-awesome-instead

Et surtout je suscite de l’intérêt (DHV comme disent les PUAs : Demonstrate High Value) ! Je ne compte pas le nombre de personnes qui m’ont dit : « Mais comme tu as la belle vie ! », « Tu kiffes trop ; j’aimerais être à ta place ! ». J’ai toujours des choses à raconter, des histoires et des anecdotes. Je fais indirectement rêver les gens par ce que je fais.

Venons-en au cercle ! Le cercle c’est votre portée sociale, les personnes que vous avez autour.

C’est là que c’est dingue ! Plus vous profitez de votre vie, plus vous démontrez de la valeur, plus vous suscitez de l’intérêt et votre cercle social s’agrandit tout seul. Vous vous retrouvez avec des dizaines de personnes qui vous sollicitent pour vous inviter, faire des choses (voyages, sorties, etc.)

Par conséquent, vous multipliez vos chances de faire de belles rencontres !

Du coup, j’ai deux conseils pour être heureux et faire de belles rencontres :

  • La première chose est de mettre à la poubelle tous les schémas directeurs malsains (Être en couple, avoir des enfants, un Espace à 30 ans, un appartement à 27 ans…)
  • Le second levier : C’est vous ! Profitez de la vie! Trouvez une activité, faites du sport, engagez-vous dans une action humanitaire, voyagez, etc.

L’article a raison sur un point : « Paradoxalement, une des meilleures choses à faire pour améliorer son succès dans les rencontres est de ne pas se concentrer sur les rencontres. Kiffez votre vie d’abord et n’ayez pas peur d’agrandir votre cercle »

Le reste vient tout seul… Le cercle peut prendre un peu de temps pour s’agrandir mais une fois que la machine est en marche, on ne peut plus l’arrêter !

N’hésitez pas à lire et partager cet article

who-is-awesome

La CNIL prévient : Protection des données et rencontres ne forment pas un bon couple ! #AdopteUnMec Mauvais élève !

3d illustration of lock concept button on keyboard with soft focusJe relais un article de NextInpact, la CNIL vient de mettre en demeure près de 13 sites de rencontres dont des gros du secteur. On retrouve Adopte un mec, Meetic, Attractive World, Easyflirt et d’autres moins célébres comme Rencontre obèse, Destidyll, Forcegay, Mektoube, Jdream, Feujworld, Marmite love, Gauche-Rencontre, Celibest. Je n’arrête pas de vous le dire, la vie privée est mise à mal avec les réseaux sociaux et sites de rencontres. Je prépare d’ailleurs un article sur le vol d’identités sur les réseaux sociaux utilisés sur des sites de rencontres. Cette mise en demeure intervient après un contrôle effectué et des manquements constatés.

Parmi les points remarqués, des collectes de données sensibles telles que les pratiques sexuelles, les origines ethniques ou les convictions religieuses sans consentement de l’utilisateur. Point plus grave, certains sites ne suppriment pas les informations après la désinscription de l’utilisateur. Quid du droit à l’oubli ? On retrouve aussi des exclusions de membres sans avoir obtenu préalablement de la commission associée. Enfin, il y a des défauts d’informations sur les droits des utilisateurs sur les données et les cookies.

AdopteUnMec a aussi stocké des motifs de suspension inadaptés et des qualificatifs sans équivoque comme cela a été le cas avec les fiches client chez Boulanger. Adopte Un Mec a aussi transféré des données sensibles personnels et professionnels en dehors de l’Union Européenne notamment au Maroc pour son support.

Quant à Meetic en plus des exclusions automatisées et de la collecte de données sensibles, le site conserve des données sur une trop longue durée (3 ans après la fermeture du compte). Il en est de même pour AttractiveWorld.

Bref attention à vos données !

La vision de Mars et Venus : Que dois-je faire après date ?

groovymatterphonebooth2334

Dans le précédent article, nous (une femme venant de Venus (Lylypuce) et un homme venant de Mars (moi-même)) avons abordé le premier rendez-vous. Ça y est il a enfin eu lieu ! On entre dans le vif du sujet !!! Deux cas de figure se présentent. Le premier, un super date, au moment de se dire au revoir, l’envie de se revoir est présent et même partagé et dit. Deuxième cas de figure, le charme n’opère pas. Peut-être a-t-on mis l’autre sur un piédestal… Mais alors maintenant que faire ?

C’est vraiment mon gros point faible ! Je ne sais jamais comment réagir correctement après un date et ce quel que soit la situation.

En fait je crois qu’il y a eu trop conseils pendant longtemps … du genre attendre quelques jours avant d’envoyer etc…

  • Je suis intéressé(e) ; je SMS ? J’attends ?

Alors je dois dire que je suis en général complètement perdue. J’entends souvent dire qu’en tant que nana, il faut savoir se laisser désirer, attendre que ce soit le mec qui fasse le premier pas. Oui mais moi j’ai peur qu’il se m’éprenne sur mon ressenti d’un RDV et que du coup il passe vite à autre chose. Pourquoi ne pourrions-nous pas, nous en tant que femme, faire le premier pas. Bon en général, quand un RDV se passe vraiment très bien, en fait je n’attends pas. Une fois rentrée à la maison j’envoie un petit message pour remercier de la soirée passée. Parfois je n’ai même pas besoin d’envoyer ce message, mon date a déjà fait ce geste.

En revanche quand je suis moins sûre de moins de moi, quand la soirée a été sympa mais sans plus, j’attends de voir la réaction en face de moi … Oui je joue la carte de la prudence. Une chose est sûre, je suis complètement contre ce dictat d’attendre 2/3 jours avant de donner des nouvelles

Prenons le meilleur scénario, vous avez passé une super soirée ! C’est la femme de votre vie (voyons grand !). Il y a ces règles gravées dans le marbre : Attendre 3 jours pour envoyer un message. Je ne sais pas d’où cela vient et malheureusement je les ai respecté à la lettre il y a longtemps. J’ai ensuite découvert que cela m’avait fait passer à côté d’occasions.

Aujourd’hui lorsque je vois qu’il y a eu un feeling mutuel, je n’attends pas. J’envoie un SMS le lendemain dans la matinée. Cela permet de ne pas trop effacer l’effet de la soirée et éventuellement le charme qui aurait pu opérer. Je ne le fais pas le soir même car j’aime prendre du recul sur la rencontre que je viens de faire. On peut tomber sous le charme puis modérer son avis (On dit que la nuit porte conseil). Il n’est jamais bon de réagir à chaud. En plus, je reste persuadé que cela envoie un signal trop fort à la personne.
Par contre si la personne me plait et que je n’ai pas senti de feeling réciproque, c’est la grande inconnue. J’ai adopté différentes stratégies :
Attendre : Malheureusement les gens sont faibles et attendent que l’autre fasse un pas pour éventuellement lui exprimer son désintérêt. Cette technique n’a pas prouvé son efficacité…

Battre le fer tant qu’il est encore chaud : Comme dit précédemment, cela peut envoyer un signal trop fort et faire peur à la personne. Il ne faut pas paraître « needy » mais si la personne ne partage pas le même point de vue, le résultat sera le même.

J’adopte du coup une technique hybride qui vise à attendre le soir qui suit. Je laisse une chance à la personne de faire le pas sur la première journée puis je décide de la contacter histoire de ne pas faire durer le suspense plus longtemps.

 

  • Je ne suis pas intéressé ; Je SMS ? J’attends ?

Pour une fois je vais être hyper brève. Je n’attends pas !!!!! Cela ne sert à rien de laisser espérer l’autre !!! Messieurs s’il vous plait faites de même !!!!

Si je ne suis pas intéressé, la moindre des choses c’est de le dire pour éviter tout malentendu et laisser la personne miroiter… Malheureusement par le passé, j’ai abusé d’une technique assez malsaine qui revient à attendre de voir si la personne manifeste son intérêt. C’est vraiment super lâche et j’ai changé mes habitudes pour éviter ça. Ce qu’il faut savoir, c’est que certaines filles peuvent être intéressées mais ne le feront pas savoir pour les mêmes raisons et ainsi voir si le mec l’est aussi.

Le must c’est d’expliquer son ressenti lorsque vous quittez le date. Cependant, cela demande une bonne pratique car vous pouvez mettre l’autre personne dans une situation honteuse et inconfortable ! Néanmoins c’est clairement la méthode la moins hypocrite ! Si vous n’avez pas les « corones », vous pouvez bien entendu le faire par SMS ou par téléphone. Le plus simple c’est d’expliquer que vous avez passé une bonne soirée mais que vous n’avez pas de feeling/coup de cœur. Dans 98% des cas, la personne comprendra et ne forcera pas plus que cela.

À très vite pour la suite …

P.S.: surtout n’hésitez pas à partager vos idées par commentaires. Et si vous avez le moindre besoin de conseils, nous sommes là aussi. En plus, vous aurez la vision des 2 côtés.
P.S.2: Voici le blog de Lylypuce : http://celibatrentenaireparisienne.com/