Rencontre-moi en Scandinavie (Norvège et Suède) si tu peux ! #Dating

hot-successful-blonde-on-date

Me voilà de retour après 24 jours de roadtrip en Scandinavie et je souhaitais partager mon expérience en matière de rencontres en Norvège et Suède. J’ai rencontré plusieurs autochtones filles qui m’ont permis de me forger un avis mais avec qui j’ai pu aussi échangé sur la séduction.

La Scandinavie a toujours suscité des fantasmes pour nous, latins qui ont des routines de rencontre complétement différentes des leurs. Si vous prenez la France (l’Italie, etc.), l’homme est bien souvent le leader dans la rencontre. C’est lui qui aborde la femme et vient la séduire. La femme séduit l’homme via des actions indirectes (apparences, gestes, regards…).

On a surement dû vous dire que dans ces pays nordiques, les femmes prenaient les devants et avaient tendance à aborder les hommes. Et ben croyez-le ou non mais ceci n’est pas un mythe ; je ne peux contredire ces faits ! Avant même de préparer ce voyage, j’avais hâte d’expérimenter ces méthodes.

 

Pourquoi la séduction est-elle inversée ?

La société des pays nordiques a évolué de manière différente afin de favoriser la place de la femme. Ces pays affichent une parité insolente et nous laisse à des années lumières. La Norvège est particulièrement en avance et même devant sa sœur la Suède. Le respect de la femme est au cœur de la société et, exceptionnelles sont les scènes de harcèlement (Sifflement, etc.), qui sont pourtant quotidiennes en France.
Je vois déjà des lectrices crier ALLELUYA et partir regarder le prix des billets d’avion pour Oslo ou Stockholm. C’est vrai que comme ça on peut dire : « On signe où ? ». Mesdames je vous arrête ! Ceci n’est pas sans inconvénients…

Co-workers aggressively arm wrestling for dominance

 

Episode 1: La Swedish Girl Mafia

J-15 avant plusieurs jours sur Stockholm ! La capitale Suédoise est connue pour ses soirées (électro, etc.) et pour ses jolies blondes. Je commence par positionner mon profil Tinder dans la ville pour préparer mon arrivée. (Ndlr : j’aborderai dans un article dédié : comment utiliser Tinder en voyage). Au fil des jours, je commence à sentir la température en voyant les profils défilés et les matchs. Premier constat, on voit passer 80 % de blondes ! Là je me dis : tu nais brune, tu pars surement avec un handicap…

Swedish-girls

Second constat lorsqu’il y a match, je n’aperçois pas de différences fondamentales. Les filles attendent que l’homme fasse le premier pas en envoyant un message. Déception ! J’aurais pensé l’inverse. Par contre une fois la discussion démarrée, les filles restent simples et directes. C’est la principale différence que je vois avec la France ! Il n’est pas nécessaire d’échanger des dizaines de messages pour organiser une rencontre. L’assertivité est clairement appréciée par les nordiques. Je ne saurais dire si c’est parce que j’étais tagué comme voyageur et étranger mais je n’ai jamais eu besoin de démontrer des points communs pour arriver à organiser une rencontre.

Après deux premiers jours pour visiter, prendre la température, et voir les opportunités, j’aborde le 3ème jour en acceptant une rencontre avec une prétendante qui me propose de passer chez elle. Je suis surpris car ce genre de scénarios est relativement rare en France. Même si la rencontre passe par un plan cul, cette dernière a toujours lieu dans un lieu public. Ceci permet aux filles d’éviter de mauvaises rencontres et ainsi de pouvoir se sortir d’une situation désagréable. Pour cette rencontre, la fille n’a clairement pas eu peur de me rencontrer chez elle en me donnant son adresse. Passé la rencontre, j’apprends assez peu de choses sur le dating scandinave car les discussions ont tourné autour d’autres sujets (lifestyle, etc.).

Malheureusement en ce qui concerne la séduction dans des bars/boites, nous n’avons pas réussi à creuser le sujet. Le weekend comportait des évènements particuliers (festivals, etc.) et toutes les boites étaient réservées.

Après Stockholm, mes camarades et moi-même partons pour un long voyage en voiture au travers de la Suède dans des villes de petites et moyennes tailles. Nous sélectionnons des villes étapes de tailles moyennes et changeons systématiquement la localisation de notre profil Tinder avant d’arriver dans la ville afin d’avoir assez de temps pour matcher. Il en ressort qu’il est plus facile de matcher en dehors de la capitale. Mes compagnons de voyage ont plusieurs occasions manquées dues à des contraintes de planning. Nous restons peu de temps dans chaque ville étape.

 

Episode 2 : Les « rois du Pétrole » !

puit-de-petrole

Changement de pays mais pas d’habitudes. La Norvège est connue pour son Pétrole et on peut dire que cette fois nous avons été les rois du Pétrole !
Je me positionne sur Bergen ; une ville de taille moyenne mais avec un important vivier d’étudiants. J’ai plusieurs matchs. Je décide de me concentrer sur une fille qui sembler aimer courir et la nature (okay c’est plutôt commun là-bas…). Je lui propose de la rencontrer au bout de 2 messages. Etonnamment, elle répond positivement et simplement avec des « Yes ». A ce moment même je me demande si elle parle Anglais ou si ce n’est pas un bot !

Je la vois un vendredi soir et on se donne rendez-vous sur la place du centre-ville qui semble être le point de rencontre de la ville. Elle est en retard ! Tiens premier point commun avec les françaises…
A croire qu’aucune montre n’est vendue à l’heure ou que les montres ne donnent plus d’heure ?
Montre-sans-heure

Alcohol-expansive

 

La ville est particulièrement vivante car il y a un concert. Etant visiteur, je la laisse choisir un endroit. Il faut savoir que les sorties coutent très chères ! A titre d’exemple, un verre de vin coute plus de 12€. On se retrouve dans un bar un peu trendy mais vraiment sympathique près du port.

 

Les premières discussions sont plutôt débridées. On parle de nombreux sujets : Voyages, Etudes, Nature… Puis inévitablement, le sujet dérive sur mon ressenti sur la Norvège et plus généralement le peuple norvégien. Comme j’ai été emballé par les espaces naturels (fjords, montagnes…) qu’offre la Norvège ; je lui dis que le pays est magnifique et qu’ils ont de la chance d’avoir un tel territoire. Les norvégiens sont très fiers de leur pays et de leur patrie. Ils ne vont pas provoquer les compliments mais seront flattés de les entendre. Je suis par contre moins positif concernant les norvégiens eux-mêmes. A ce stade nous en étions à plus de 17 jours de voyage et on ne peut pas dire que les norvégiens nous avaient accueillis à leur table en jouant de l’accordéon. Bien que serviables et polis, les interactions sociales se limitaient principalement à répondre à des renseignements.

viking-welcome

Il est vrai qu’ils ne sont pas connus pour être très souriants et avenants. Le date se passait d’une manière tout à fait différente de ce que j’avais pu voir jusque-là. Et la jeune fille me confirmait que les norvégiens étaient très froids par nature. C’est d’ailleurs pour cela que l’alcool avait participé contribué à la formation de nombreux couples ou de nombreux cercles d’amis. Elle m’expliquait aussi que les hommes n’étaient pas avenants, assertifs, ou dragueurs de par l’évolution de la société et par peur de « dépasser les bornes ».

Alors j’ai demandé comment ça se passait quand deux personnes se plaisaient pour la partie rencontre. Aussi bizarre que cela puisse paraître de nombreux couples se sont formés après des soirées trop arrosées (ils ne tiennent pas l’alcool) qui se sont terminées au fond du lit. Les dates que nous connaissons (boire un verre, mangé au resto, etc.) viennent après. Bien entendu ce schéma n’est pas une généralité.

Bed-Dating

Une fois le couple formé… Je mets délibérément en italique car la notion de relation est différente et plutôt taboue. Les femmes souhaitant garder une indépendance, l’homme reste toujours en retrait et ne force pas les étapes. Il peut se passer plusieurs années avant que le couple se mette en ménage ou commence à poser les bases d’un partage.

J’ai beaucoup appris par cette discussion et elle me confirme que les mecs (norvégiens, suédois,…) sont globalement ennuyeux. Je soupçonne que son avis soit tranché puisqu’elle avait eu une relation avec plusieurs étrangers. Il n’empêche qu’elle me confirme que toutes ses amies trouvent le scandinave trop peu assertif. Elle me confirme que la méthode de séduction des latins est surprenante mais qu’elle est vite appréciée par les scandinaves car les latins dégagent un sentiment de male sûr de lui.

Ceci explique surement pourquoi le rendez-vous s’est aussi bien terminé. En outre, un de mes acolytes a eu un match pendant mon rendez-vous et a rencontré une norvégienne qui a partagé ce discours.

assertif

Nous voilà repartis pour l’étape finale de notre séjour : Oslo.
Le groupe a eu peu de matchs sur Tinder et donc aucun rendez-vous à l’horizon. Jusqu’à maintenant les villes que nous traversions étaient moyennes ; nous attendions avec impatiences de sortir (bars, boites, etc.). Et on peut dire qu’Oslo ne nous a pas déçus ! A l’apogée de l’été, la ville offre de nombreux endroits très sympathiques. On effectue une première recherche des lieux sans arrêter une décision. Le premier soir, nous décidons d’aller manger un morceau dans un restaurant conseillé par une serveuse sur la route d’Oslo. Après cette étape culinaire, on tombe sur le LaWo Terrasse ; une extension du LaWo pendant l’été. Au vue de la cargaison de modèles euh norvégiennes au mètre carré, on se pose à une table pour prendre un deux trois verres.

Souvenez-vous ! Mon date de Bergen parlait d’alcool et de soirées trop arrosées ! Et bien il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le monde autour de nous se débride. On assiste à des scènes d’accroches plutôt marrantes. Je vois une fille passer puis repasser dans l’autre sens 2 minutes après puis revenir en attrapant une chaise pour se mettre à côté de nous. Du coup, je lâche un « Heyyyyyy » accompagné d’un sourire (oui elle m’a pris de court…). Et là on a eu le droit à une discussion de l’espace ! Je ne donnerais pas tout le détail mais on peut dire qu’elle avait bu et pas que de l’eau. Elle était clairement intéressée puisqu’elle s’est peu à peu rapprochée de moi. On a discuté une demi-heure puis elle est partie comme elle est arrivée.

Le lendemain, on change d’endroit pour un bar à cocktails atypique mais où l’espace était très limité. Le dernier jour, on retourne au LaWo ! Cette fois, on squatte le bar et on décide de passer une dernière soirée mémorable. Les interactions n’ont pas manqué comme la première fois. Un de mes camarades (appelons-le Thomas) est la cible d’une jeune norvégienne brune qui lui fait clairement des avances. Sa copine lui prend même ses mains pour lui toucher les abdos et le prendre par la taille. Thomas reste impassible et on aurait clairement pensé qu’elle se serait arrêtée là. Elle tente d’approcher le troisième de la bande pour mieux accéder à Thomas. Après avoir discuté pendant de nombreuses minutes, elle reste entre les deux en attendant que Thomas lui adresse la parole. Finalement elle prend les devants !

Scandinave-girl

En parallèle, je croise une Russe qui veut commander des verres et pour qui je fais de la place. Elle reste sur son téléphone à crawler Facebook… Autant vous dire que c’est quelque chose qui m’exaspère/me désespère/me rend dingue (rayer la mention inutile ou laisser l’intégralité). J’en profite du coup pour lui lâcher quelques mots. La discussion va bon train puis elle me dit qu’elle doit apporter les verres à ses amis et en profite pour me lâcher un baisé volé

Autant vous dire que cette soirée a confirmé que la gente féminine était aux commandes !

Et vous qu’avez-vous pensé des pays nordiques (Norvège, Finlande, Suède…) ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s