La clé pour vivre heureux et avoir de belles rencontres !

mar1_axe

Un ami m’a partagé un article très bien écrit qui résume les problèmes des normes et standards qu’on nous a mis dans le cerveau. Je souhaitais partager cet article avec vous et donner mon ressenti sur ce sujet.

L’article présente (en dessin) la vision des histoires d’amour que l’on nous raconte !
Cela commence par une fille et un garçon. Un des deux tombes amoureuses de l’autre. Mais l’autre personne est avec une tierce personne. C’est ainsi que la première personne soulève les montagnes pour acquérir la personne qu’elle chérit. Il se peut que cette dernière perde l’être aimé et en refasse des montagnes pour la conquérir ! Ils finissent par se remettre ensemble et vivent heureux et huent beaucoup d’enfants…. Blablabla

(cf l’article qui illustre bien le problème)

Ça ne vous rappelle rien ? Réfléchissez bien ! Le Roi Lion, Cendrillon, La belle et le clochard, Le prince charmant, 7 ans de séduction, How I Met Your Mother, Titanic (bon ok la fin n’est pas si heureuse)…
Bref tout ce qui traite d’amour possède un schéma proche de ceci ! Et c’est une GROSSE CONNERIE.

1480834_1432906446441_full

 

L’article résume les choses en 3 points :

  1. Vouloir être avec quelqu’un ne signifie pas que vous devez être ensemble ! On sait que dans 99% des cas les personnes ne se plaisent pas mutuellement.
  2. La sincérité est l’une des plus belles preuves d’amour. Sur le papier c’est vrai mais être trop direct avec nos sentiments met l’autre en mode sécurité ! Bien souvent la personne en face a peur. C’est pour cela qu’il y a une phase de séduction/flirt.
  3. Il n’y a pas qu’une personne qui nous est destiné ! On partage tous des personnalités et il est clair que dans une même ville, on peut trouver plusieurs personnes qui sont complémentaires avec nous. D’ailleurs, nos envies dépendent principalement de l’offre qui se présente à nous. On sera plus exigeant dans de grandes villes avec de nombreuses opportunités qu’au milieu de la Bresse.

Personnellement, je rajouterais une chose à l’article : Il ne faut pas vivre sur des schémas directeurs tels que : « Je vivrais heureux(se) avec ma/mon princesse/prince et j’aurais beaucoup d’enfants ». Pour X ou Y raisons, j’ai longtemps eu cette vision. Je me souviens m’être dis « Tu verras plus tard quand tu travailleras, tu vivras avec ta femme et tes enfants dans une belle maison ». Je ne sais pas si c’est une retranscription de ce que mes parents ont vécu ou les codes que j’ai pu voir à la télé, au cinéma etc.

Après coup quand j’ai commencé à travailler et que je me suis retrouvé « seul », j’ai pris une claque. J’ai passé mon temps à me remettre en question et à chercher à comprendre pourquoi je n’arrivais pas à rentrer dans ce standard. Après avoir perdu une année à essayer des choses débiles, j’ai commencé à comprendre que la clé n’était pas de trouver quelqu’un pour être en couple. En lieu et place, la clé est de se construire une vie qui nous plait !

Et là j’avais de bonnes bases ! J’ai eu de nombreux succès personnels et professionnels qui m’ont permis de partir à la conquête de la vie qui me rend heureux chaque jour. Vous voulez savoir ? J’ai réfléchi à la dernière fois où j’ai été triste. Mon dernier souvenir remontait à cette période où je vivais avec ces schémas directeurs foireux… Depuis j’ai eu des contre coups ! Mais ils ne m’ont jamais rendu triste ! J’ai pu être en colère mais ces réactions ont été très vite effacées.

 

Revenons à nos moutons, l’article donne une formule qui est très bonne :

Du succès dans les rencontres = [Kiffer sa vie] x [Le Cercle]

Alors non ! Je ne parle pas du film ! Après si vous aimez regarder des cercles à la télé et être terrifier c’est votre problème…

Depuis maintenant plusieurs mois, j’ai entrepris de juste kiffer et vivre ma vie à 200% ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Je voyage ! Je sors ! Je visite ! Je mange ! Je fais du sport ! Je n’ai pas UNE MINUTE à gaspiller. Alors oui c’est fatiguant ! Depuis 2 mois, je n’ai pas eu un weekend de repos. J’en reviens à m’étonner en me reposant la semaine après mes multiples sorties (bars, événements, etc.)

Il y a 3 ans, je suivais des séries télé, je regardais des films, et passais le plus clair de mon temps à être passif… Je n’ai pas vu un épisode de séries depuis des semaines (mois ?).

Alors qu’est-ce que ça change ? Déjà je n’ai jamais le temps de déprimer ou m’apitoyer sur mon sort. Pourquoi devrais-je ? Ma vie est géniale !

when-im-sad-i-stop-being-sad-and-be-awesome-instead

Et surtout je suscite de l’intérêt (DHV comme disent les PUAs : Demonstrate High Value) ! Je ne compte pas le nombre de personnes qui m’ont dit : « Mais comme tu as la belle vie ! », « Tu kiffes trop ; j’aimerais être à ta place ! ». J’ai toujours des choses à raconter, des histoires et des anecdotes. Je fais indirectement rêver les gens par ce que je fais.

Venons-en au cercle ! Le cercle c’est votre portée sociale, les personnes que vous avez autour.

C’est là que c’est dingue ! Plus vous profitez de votre vie, plus vous démontrez de la valeur, plus vous suscitez de l’intérêt et votre cercle social s’agrandit tout seul. Vous vous retrouvez avec des dizaines de personnes qui vous sollicitent pour vous inviter, faire des choses (voyages, sorties, etc.)

Par conséquent, vous multipliez vos chances de faire de belles rencontres !

Du coup, j’ai deux conseils pour être heureux et faire de belles rencontres :

  • La première chose est de mettre à la poubelle tous les schémas directeurs malsains (Être en couple, avoir des enfants, un Espace à 30 ans, un appartement à 27 ans…)
  • Le second levier : C’est vous ! Profitez de la vie! Trouvez une activité, faites du sport, engagez-vous dans une action humanitaire, voyagez, etc.

L’article a raison sur un point : « Paradoxalement, une des meilleures choses à faire pour améliorer son succès dans les rencontres est de ne pas se concentrer sur les rencontres. Kiffez votre vie d’abord et n’ayez pas peur d’agrandir votre cercle »

Le reste vient tout seul… Le cercle peut prendre un peu de temps pour s’agrandir mais une fois que la machine est en marche, on ne peut plus l’arrêter !

N’hésitez pas à lire et partager cet article

who-is-awesome

#Instagram : Le meilleur moyen de se faire voler son identité par des bots sur #Tinder

ID-Theft

Les bots sont des programmes qui ont pour but de simuler des actions humaines. Depuis des années, on retrouve des bots ! C’était déjà le cas sur MSN où certains bots plus ou moins aboutis arriver à suivre des conversations en fonction de certains mots clés. Sur les réseaux sociaux/sites de rencontres, ils ciblent plus particulièrement les hommes. L’offre et la demande se faisant, ces derniers sont plus demandeurs et à même de payer. Bien souvent les bots finissent par demander à l’utilisateur d’aller sur un site pour pouvoir discuter plus facilement. Ce dernier est un site payant et vous connaissez la suite…

Lorsque je suis arrivé sur Tinder, on trouvait des bots relativement « grossiers » ! Non pas qu’ils m’insultaient mais c’était facile de les repérer.

On retrouvait des photos de mauvaises qualités qui bien souvent étaient facilement trouvables sur Internet dans des banques de photos. Les photos pouvaient parfois afficher des visages légèrement différents. Celui likant de manière machinale peut se faire berner mais pour les plus sélectifs, la supercherie était vite dévoilée.

L’application dérivée 6tin (sur Windows Phone) a intégré une fonction permettant de rechercher la photo sur Google pour détecter les bots. Il suffit pour cela de laisser le doigt appuyer sur la photo et sélectionner « Rechercher avec Google Images».

6TinGoogleSearch

Autre point, les prénoms des bots avaient souvent des consonances américaines. Lorsqu’il y avait une description cette dernière était très succincte et en anglais.

Il y a 6 mois lorsque vous matchiez un bot, le programme vous sollicitez directement en envoyant un message générique pour vous dire qu’il était plus facile d’aller discuter sur le site payant. Le problème c’est que ces derniers étaient vite repérés par Tinder et banni. Bien souvent, le bot likait tous les profils pour avoir le plus d’opportunité. Ces derniers étaient facilement repérable car leur statut de connexion était « actif il y a quelques secondes » et ce même si vous regardiez le statut 20/40mn ou une heure plus tard

Quelques temps après, le bot s’est adapté pour attendre que l’utilisateur initie la conversation. Dans ce cas, l’utilisateur peut signaler le profil et supprimer. Là aussi le bot est rapidement repéré.

Depuis quelques semaines, je note une évolution. Les personnes derrière ces bots commencent à humaniser ces derniers via les mécanismes suivants :

Les bots sont encore plus localisés ! C’était déjà le cas. Lorsque le bot était placé dans un pays, il parlait dans la langue du pays. Maintenant la description, le prénom et toute autre information sont associés au pays dans lequel le bot évolue.

Avant soit il n’y avait pas de descriptions soit elles étaient succincte et en anglais. Maintenant les descriptions sont abouties. On retrouve des phrases dans la langue que l’on pourrait retrouver sur un profil standard : « Si tu cherches un Plan Q, choisis tout de suite un Plan B » ; « Je voyage, je kiffe ! J’aime les cocktails et le patinage. Voici mon snap : xxxx»

NomA-0001

Les bots ne se connectent plus toutes les 10 secondes. La dernière date d’activité n’est plus un critère d’exclusion.

 

Mais les créateurs de bots ont passé un nouveau cap. Ils prennent de vrais profils et utilisent leurs photos, leur compte Instagram pour paraître plus vrai ! Voici un exemple concret : Monnie !

Monnie-0001

Déjà son nom ne sonne pas français. Dans sa description peu de choses mais un compte Instagram. On se dit ! Pourquoi ne pas aller faire un tour dessus ? Et là, je retrouve bien la jeune fille (française) et ses photos. Le compte Instagram est mis à jour régulièrement. On y voit des hashtags, des tags d’amis etc. Sauf que l’identifiant du compte n’a rien à voir avec Monnie et il en est de même pour le prénom sur l’Instagram.

Monnie-0002

La jeune fille met même son nom sur le site, il devient très facile de revérifier son existence sur Facebook :

Monnie-0004

 

C’est particulièrement inquiétant de voir ce genre de vol d’identité commencer à fleurir. Auparavant seules les photos pouvaient être concernées maintenant cela s’étend au compte Instagram et d’autres éléments de ce type. Je ne le répèterais jamais assez ! Faites attention à vos comptes sur les réseaux sociaux ! Ne les rendez pas public !!!

 

 

Comment détecter un bot ?

  • Le premier indice c’est le prénom. Si ce dernier n’est pas francisé mais que la description est dans un français parfait ; c’est bizarre !
    La dernière tendance ce sont les noms qui se terminent en A ! Allez savoir pourquoi… Le gros geek derrière son écran a surement eu deux déceptions amoureuses avec des filles dont le nom se terminait en A mais voici quelques exemples :

NomA-0004NomA-0003

  • Regarder la dernière date de connexion; si vous voyez que la personne reste connectée constamment, c’est étonnant.
  • Chercher les photos sur Google Images (cf fonction ci-dessus).
  • Vous n’avez souvent aucune page Facebook en commun.
  • Enfin si vous voulez aller plus loin et que vous voyez un Instagram ou un snap. Les comptes Snap des bots ne sont jamais intégrés car il faut pour cela connecter son compte Instagram à Tinder. Mais vous pouvez aussi comparer l’identifiant instagram au prénom. Bien souvent les utilisateurs mettent un diminutif du prénom dans le login instagram.

NomA-0002

Viadeo lance son application Tinder-like pour trouver du boulot

ViadeoLogo

En mai dernier, Viadeo a lancé l’application Let’s Meet avec un but : Révolution les rencontres professionnelles.

Trois mois plus tard, j’ai toujours du mal à savoir si l’appli a été lancée pour faire du buzz ou montrer une forme d’innovation d’adaptation. Après avoir cherché une trace de l’appli sur la page d’accueil du site, je me suis résigné… Du coup, je pense que le site a lancé l’appli en se disant cava buzzer et on verra bien si ça marche. Dans tous les cas, l’appli peut faire office d’un outil complémentaire au site.

Dans les faits, les gens ne sont pas encore prêts à transposer les nouvelles tendances de la vie personnelle au monde professionnel. On le voit avec les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) qui ont du mal à conquérir tous les employés.

Revenons au concept, l’appli s’adresse principalement aux recruteurs/chasseurs de tête. Le but est de se voir proposer des profils spécifiques dans un rayon donné. L’application peut faciliter la vie des recruteurs qui peuvent passer à côté de certains profils via la recherche du site.

Un concept transposé mais inadapté

Let’s Meet est calqué sur le fonctionnement de Tinder ; un ensemble de profils sont proposés et il suffit de swiper à droite pour liker un profil intéressant. Lorsqu’il y a « match », il peut y’avoir échanges. C’est là où le bât blesse ! Le marché du travail est en déséquilibre en fonction du secteur. Si vous prenez les secteurs où l’offre est supérieure à la demande ; les recruteurs vont vouloir chercher LA personne au milieu des milliers de profils en attente. Lorsqu’à contrario la demande est plus forte que l’offre, les personnes sont souvent « en attente » et ne font pas la démarche de rechercher une opportunité. On peut penser que ces codes sont similaires à ceux des rencontres mais en réalité les méthodes pour trouver du travail restent traditionnelles et codifiées en fonction des secteurs.

ViadeoLetsMeet

Bref, Let’s Meet est une application déjà essoufflée qui n’a pas beaucoup d’intérêt.

L’application est disponible sur Android et iPhone

Louise : Ecoutez de la musique entre utilisateurs en temps réel !

Louise-App

Louise est une application gratuite de musique interactive sous la forme d’un réseau social. Elle permet aux utilisateurs de partager et d’écouter de la musique en temps réel. L’application permet de sélectionner son état d’esprit du moment au travers d’un arc en ciel de style et ainsi de se voir proposer de la musique. Les utilisateurs peuvent ensuite partager à travers le monde via un système de messagerie.

Elle est disponible sur iPhone et Android.

Source : Louise App

La CNIL prévient : Protection des données et rencontres ne forment pas un bon couple ! #AdopteUnMec Mauvais élève !

3d illustration of lock concept button on keyboard with soft focusJe relais un article de NextInpact, la CNIL vient de mettre en demeure près de 13 sites de rencontres dont des gros du secteur. On retrouve Adopte un mec, Meetic, Attractive World, Easyflirt et d’autres moins célébres comme Rencontre obèse, Destidyll, Forcegay, Mektoube, Jdream, Feujworld, Marmite love, Gauche-Rencontre, Celibest. Je n’arrête pas de vous le dire, la vie privée est mise à mal avec les réseaux sociaux et sites de rencontres. Je prépare d’ailleurs un article sur le vol d’identités sur les réseaux sociaux utilisés sur des sites de rencontres. Cette mise en demeure intervient après un contrôle effectué et des manquements constatés.

Parmi les points remarqués, des collectes de données sensibles telles que les pratiques sexuelles, les origines ethniques ou les convictions religieuses sans consentement de l’utilisateur. Point plus grave, certains sites ne suppriment pas les informations après la désinscription de l’utilisateur. Quid du droit à l’oubli ? On retrouve aussi des exclusions de membres sans avoir obtenu préalablement de la commission associée. Enfin, il y a des défauts d’informations sur les droits des utilisateurs sur les données et les cookies.

AdopteUnMec a aussi stocké des motifs de suspension inadaptés et des qualificatifs sans équivoque comme cela a été le cas avec les fiches client chez Boulanger. Adopte Un Mec a aussi transféré des données sensibles personnels et professionnels en dehors de l’Union Européenne notamment au Maroc pour son support.

Quant à Meetic en plus des exclusions automatisées et de la collecte de données sensibles, le site conserve des données sur une trop longue durée (3 ans après la fermeture du compte). Il en est de même pour AttractiveWorld.

Bref attention à vos données !